rimbaud

« L’homme aux semelles de vent. »

Arthur Rimbaud est un poète français (non, sans blague) né en 1854 à Charleville, dans les Ardennes. Très jeune, il souffre de l’absence de son père Frédéric Rimbaud, militaire, et ce n’est pas l’amour maternel qui palliera ce manque, puisque Vitale Cuif est stricte et autoritaire. Dévote, susceptible et austère, sa mère incarne une attitude que Rimbaud rejette fortement et qu’il va chercher à fuir. L’école sera son premier lieu d’évasion. En effet, au collège Charleville, il se lie d’amitié avec son professeur de réthorique, Georges Izambard. Ce dernier lui fait découvrir Rabelais, Victor Hugo et Théodore de Banville. Sa mère refuse complètement cette amitié ce qui poussera son fils à faire sa première fugue. En effet, en 1870, le poète se rend à Paris où il se fait emprisonné. M. Izambard parvient à le libérer et l’autorise à séjourner chez les demoiselles Gindre, famille du professeur. Avant de rentrer à Charleville, il se rend à Bruxelles et Douai. C’est pendant cette période qu’il complète un ensemble de textes qui aura pour nom Le cahier de Douai. En 1871, Rimbaud prend parti pour les Insurgés parisiens. Il se rend donc à Paris pour une période de deux semaines, pendant laquelle il rencontrera Paul Verlaine, son futur compagnon.

« Aussi le traitai-je en homme, écrit G. Izambard. Et comme visiblement il n’y était pas habitué, cela lui allait au cœur. Il me disait ses lectures, déjà abondantes, variées sans pruderie mais sans recherche aucune de salacités équivoques… Ce qu’il ne me disait pas encore, c’est à quelles ruses il était forcé de recourir, chez lui, pour y déguster en catimini les romans les plus anodins, les plus manifestement littéraires »

fa319e5032bd86266979447f9fd22f29d3d5f3b8

 Cahier de Douai : il s’agit d’un ensemble de 22 poèmes écrits par Rimbaud lorsqu’il avait 16 ans. Il les réunit lors de son séjour à Douai en 1870. Il n’attribue pas de titre à ce recueil et confie cet ensemble à Paul Demeny afin qu’il soit publié. Vraisemblablement écrit entre mars et octobre 1870, ce recueil est décomposé en deux liasses :

Premier cahier : 

  1. Première soirée
  2. Sensation
  3. Le Forgeron
  4. Soleil et chair
  5. Ophélie
  6. Bal des pendus
  7. Le Châtiment de Tartufe
  8. Vénus anadyomène
  9. Les Réparties de Nina
  10. A la musique
  11. Les Effarés
  12. Roman
  13. « Mort de Quatre-vingt-douze »
  14. Le Mal
  15. Rages de Césars 

Deuxième cahier :

  1. Rêvé pour l’hiver
  2. Le Dormeur du val
  3. Au Cabaret-Vert, cinq heures du soir
  4. La Maline
  5. L’Eclatante Victoire de Sarrebruck 
  6. Le Buffet
  7. Ma Bohème

La deuxième liasse, composée des 7 sonnets, est délivrée à Demeny lors de son deuxième séjour à Douai (donc lors d’une deuxième fugue). Il écrit plus tard à son éditeur : « Brûlez, je le veux, et je crois que vous respecterez ma volonté comme celle d’un mort, brûlez tous les vers que je fus assez sot pour vous donner lors de mon séjour à Douai ». Comme vous pouvez vous en doutez, Demeny ne le fit pas et c’est TANT MIEUX.

Voici les deux poèmes que ce recueil qui sont les plus marquants à mes yeux :

Premier Cahier : « Sensation »

rimbaud_sensation

« Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers,

Picoté par les blés, fouler l’herbe menue :

Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.

Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :

Mais l’amour infini me montera dans l’âme,

Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien,

Par la nature, heureux comme avec une femme. »

Deuxième cahier : « Le Dormeur du val ». Sans doute le poème le plus connu de Rimbaud.

dormeur-du-val2

« C’est un trou de verdure où chante une rivière,

Accrochant follement aux herbes des haillons

D’argent ; où le soleil, de la montagne fière,

Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,

Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,

Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,

Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme

Sourirait un enfant malade, il fait un somme :

Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;

Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,

Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit. »

Passion, débauche, alcool, violence…

verlainerimbaud

Bien que Rimbaud soit connu pour sa poésie (magnifique), on retient également de lui sa relation avec le poète Verlaine. Ils se rencontrent en 1871 à Paris. Assez vite, cette relation prend un tournant surprenant : un amour interdit nait. Paul Verlaine décide de quitter sa femme, son enfant disant ainsi adieu à sa vie ordinaire et stable. Les poètes vont mener une vie de débauche où passion, poésie, sexe sont les maitres mots. Seuls face au reste du monde qui s’oppose à leur amour, les « amants maudits » boivent, jurent, provoquent et c’est sans doute cette attitude qui a donné naissance à leurs plus beaux poèmes (il faut l’avouer !). Deux années de pur bonheur, rythmés par des voyages à Londres et à Bruxelles et pendant lesquelles les deux hommes composent des poèmes sublimes encore récités aujourd’hui.

« Le Sonnet du trou du cul »

En 1872, les deux poètes publient « Le Sonnet du trou du cul » afin de pasticher le style d’Albert Mérat, poète parnassien. Les deux quatrains ont été écrit par Verlaine, les tercets par Rimbaud. Les poètes tournent en dérision le style de leur contemporain en écrivant un texte novateur de par sa forme et subversif de par son contenu. Ils décrivent avec humour de ce qui est a trait au laid et au grossier. Je vous laisse en témoigner…

haugwstb_ogwok7zjxqnxsztavm

Cependant, un amour passionné finit toujours par de la douleur. L’amour destructeur était le genre de relation que partageait les deux êtres. Suite à de nombreuses disputes, Rimbaud quitte Paris pour rentrer dans les Ardennes.  C’est pendant cette période qu’il commence à rédiger Une saison en enfer. Après une « réconciliation », les deux poètes regagnent Londres mais les disputes commencent peu à peu à rythmer leur quotidien. A son retour, Rimbaud humilie et malmène son amant, entrainant ainsi son départ. Désespéré par ce départ, Rimbaud écrit une lettre à son amant pour qu’il revienne.

rimbaud-signature

Les deux se remettent ensemble et se retrouvent en Belgique.Cependant les deux amants partagent une relation devenue nocive. En effet, leur histoire est de plus en plus heurtée. Tiraillé par sa profonde tristesse, par ses envies suicidaires et victime de l’absinthe, Paul Verlaine tire une balle sur Rimbaud dans leur chambre à Bruxelles. Ce coup de feu a fait coulé plus d’encre que de sang puisque Rimbaud n’est touché qu’au poignet. Suite à cet événement, leur relation change et se brise à jamais.

« Je me crois en enfer, donc j’y suis. »

Les deux poètes se séparent définitivement. Rimbaud rentre chez lui et termine Une saison en enfer. Il s’agit de la seule oeuvre dont il ait entrepris la publication, à compte d’auteur. Seuls les 4 exemplaires d’auteur sont distribués par Rimbaud à ses amis, dont Verlaine qui dit à ce sujet : « tout ce qui était à la maison fut détruit par lui-même (…) au sujet de la Saison en Enfer : quelques jours après avoir reçu avis de l’éditeur, il se fit remettre ce qu’il croyait être la totalité des exemplaires et brûla le tout en ma présence ». Ainsi, ce recueil est perçu comme un adieu à la poésie. En effet il s’agit de la dernière production littéraire du poète.

Une reconversion inattendue…

Suite à sa rupture, Rimbaud n’écrit plus aucun poème. Il s’engage pour six ans dans l’armée coloniale hollandaise puis retourne à Charleville en mai 1876. Deux ans après, il trouve un emploi de chef de chantier à Chypre et rentre en France en 1879. En 1880, il s’embarque pour l’Egypte et trouve un emploi dans le commerce des peaux et du café. Il finit sa vie en faisant du trafic d’armes. En 1891, il est rapatrié en France à cause du tumeur dans le genou qui sera à l’origine de sa mort.  Il meurt à 37 ans, laissant derrière lui le recueil Les Illuminations, publié à titre posthume en 1895.

Un des poèmes les plus connus de ce recueil : « Aube »

« J’ai embrassé l’aube d’été.

Rien ne bougeait encore au front des palais. L’eau était morte. Les camps d’ombres ne quittaient pas la route
du bois. J’ai marché, réveillant les haleines vives et tièdes, et les pierreries regardèrent, et les ailes
se levèrent sans bruit.

La première entreprise fut, dans le sentier déjà empli de frais et blêmes éclats, une fleur qui me dit son nom.

Je ris au wasserfall blond qui s’échevela à travers les sapins : à la cime argentée je reconnus la déesse.

Alors je levai un à un les voiles. Dans l’allée, en agitant les bras. Par la plaine, où je l’ai dénoncée au coq.
A la grand’ville elle fuyait parmi les clochers et les dômes, et courant comme un mendiant sur les quais de marbre,
je la chassais.

En haut de la route, près d’un bois de lauriers, je l’ai entourée avec ses voiles amassés, et j’ai senti un peu
son immense corps. L’aube et l’enfant tombèrent au bas du bois.

Au réveil il était midi. »

Un poète qui traverse les siècles 

Il est indéniable d’affirmer que Rimbaud est un des plus grands poètes français de tous les temps. Son histoire fascine toujours et ses poèmes sont intemporels : Rimbaud est donc inoubliable.

Un livre : Les plus beaux manuscrits d’Arthur Rimbaud

r_1368

En 2004, Nathalie de Vallières et Roselyne de Ayala publient Les plus beaux manuscrits d’Arthur Rimbaud aux éditions La Marinière. Bien sûr il ne s’agit pas de l’unique écrit sur Arthur Rimbaud, BIEN AU CONTRAIRE ! Mais c’est sans aucun doute celui que je conseille le plus. Tout d’abord, la qualité de l’ouvrage est indéniable : grand format, papier glacé, images de couleur. Il est également très complet. Cette oeuvre nous présente – comme nous l’indique le titre – les plus beaux textes de la production littéraire du poète. Vous pourrez retrouver dans ce livre une photocopie des manuscrits authentiques de Rimbaud ainsi que leur retranscription dactylographiée. Rajoutez à cela quelques anecdotes sur la vie intégrale de Rimbaud et vous obtenez le contenu de ce livre.

Si ce poète vous intéresse, foncez sur ce livre ! Vous ne serez pas déçus, je vous l’assure 😉

Un film : Eclipse Totale

Tout le monde connait Leonardo DiCaprio. Tout le monde connait David Thewlis. Mais personne connait ce film ! Eclipse Totale est un long métrage franco-anglo-belge réalisé par Agnieszka Holland en 1995. Si vous voulez en savoir plus sur cette fascinante histoire d’amour, je vous conseille à 1000% ce film qui saura vous séduire. D’une part, la prestation des acteurs est impressionnante et d’autre part l’histoire est bouleversante. On rit, on pleure, on crie, on est ému pendant ce film. Leo et David redonnent vie aux poètes… c’est magnifique. Ce film ne présente aucun artifice, il dévoile la personnalité de ces poètes dans toute leur splendeur mais également dans toute leur laideur. Cette histoire est racontée de manière si…poétique. Ce qui est, je pense, logique au final.

Je n’ai pas trouvé la BA en français MAIS vous pouvez trouver le film sur dailymotion en français. Le film est juste sectionné en plusieurs parties 🙂

L’histoire continue ….

Petite anecdote pour finir cet article. Saviez-vous que l’arme mythique avec laquelle Verlaine a tiré sur son amant a été vendue aux enchères? Et oui ! Ce révolver a été acheté pour le prix de 434 500€. Cette fameuse arme, à l’origine du plus célèbre coup de feu de la littérature française, est maintenant entre les mains d’un inconnu.

3011-revolver-verlaine-m

Et voilà ! C’est tout pour cet article 🙂

J’espère qu’il vous a intéressé et que vous en avez appris plus sur ce poète que j’apprécie tout particulièrement ❤

Je vous laisse et à bientôt pour un nouvel article 😉

fond-blanc-1024x957

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s