Hello à tous !

Je vous retrouve aujourd’hui pour le tout premier article du blog! Et quoi de mieux pour commencer que de parler de son livre préféré?

Et oui, bien que nous ayons tous pleeeeeins de livres que nous adorons et chérissons tous, certains arrivent tout de même à se démarquer et prennent la première place dans nos coeurs. En ce qui me concerne, j’avoue, j’ai eu du mal à départager mes trois livres préférés de tous les temps MAIS j’ai quand même réussi à choisir celui que je vais vous présenter aujourd’hui… il s’agit de la crème de la crème, du merveilleux Fahrenheit 451 de Ray Bradbury ! (Mais promis, je vous parlerai de mes deux autres livres cultes une prochaine fois :p )

9782070415731FS.gif

Fahrenheit 451 :

Ray Bradbury

1953

237 pages

Folio SF

451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s’enflamme et se consume

Sachez d’ores et déjà que je souhaite être enterrée avec ce livre. Voilà, ça me semblait important de le préciser.

L’histoire : Dans cette oeuvre de science fiction dystopique, la lecture, considérée comme un acte subversif, est interdite.  Etant une source de réflexion et de questionnement, cette pratique est férocement condamnée car elle serait un danger pour la société. Ainsi pour pouvoir assurer sa suprématie, elle ordonne aux pompiers de brûler les livres. Nous suivons donc l’histoire du pompier pyromane Montag qui, au fil de l’histoire, va arrêter de brûler les livres. Il va progressivement se demander pourquoi certaines personnes sont tant attachées à cet objet qui, d’apparence, semble futile. Cette histoire relate donc l’évolution d’un pilleur du livre qui se transforme en son défenseur.

Mon avis : Ce roman est juste à couper le souffle. Comment ne pas en être époustouflé? Pour les passionnés et amoureux de la lecture, l’histoire de Montag ne peut que nous toucher profondément. Ray Bradbury met en lumière l’importance et la puissance considérable du livre. En effet, il ne s’agit pas seulement d’un objet constitué de pages reliées entre elles sur lesquelles 26 lettres se mélangent et se répètent continuellement. Le livre est une arme. Il renferme le savoir et nous permet de développer notre esprit critique : ce que la société veut nous enlever. Ainsi, il est important de se battre pour sa conservation, il est essentiel à l’humanité.

Ce livre est un miroir de la réalité. Sachant qu’il a été écrit quelques années après la Seconde Guerre Mondiale, on sent bien que ce livre ne relève pas uniquement de la fiction mais bien aussi de la réalité. C’est malheureux de le dire mais les autodafés ont existé sous le régime nazi. La puissance du livre est donc irréfutable puisqu’on a déjà essayé de s’en débarrasser par le passé. De plus, ce roman est intemporel car il dépeint une société qui pourrait encore être notre. Et oui, n’oublions pas, ce livre est une dystopie ! Qui dit dystopie dit… futur ! Nous pouvons ainsi voir une mise en garde pour notre avenir… nous ne devons pas nous laisser diriger par la société si les conséquences sont la perte de soi et l’absence de connaissances. Après avoir lu ce livre, vous ne pourrez plus jamais douter du pouvoir que la lecture exerce sur nous… et croyez moi, pour les lecteurs passionnés, ce roman ne peut que renforcer votre amour pour le livre !

Avez vous lu Fahrenheit 451? Qu’en avez vous pensé?

Quel est votre livre préféré? Dites moi pourquoi vous l’aimez tant en commentaire !

A très vite pour un prochain article 🙂

Sara.

fond-blanc-1024x957

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s